Santé : gestion du stress au quotidien

stress

Stress tous les jours ! Dans les transports, à l’école, au boulot, dans les décisions à prendre… Touchant les grands comme les petits, le stress s’immisce partout. L’important est de savoir le gérer. Comment? La réponse dans notre article, à tout de suite!

Gérer le stress et non lutter contre

Définition:

D’un point de vue biologique, le stress se définit comme la réaction de l’organisme à toute demande qui lui est faite. Les choses courantes de la vie quotidienne comme la présence inopinée du chef dans le bureau, gagner au loto, préparer son mariage, un mot, manque de sommeil, le regard de quelqu’un…vont tous générer une réaction de l’organisme d’où ce stress. Contrairement à l’idée de certaines personnes, au lieu de lutter contre le stress il faut le gérer.

Être stressé(e) est normal

Lutter contre le stress, c’est comme un marin qui lutte contre la tempête, chose qui est absurde juste parce qu’il est radicalement impossible au marin de l’éviter quelque soit sa bravoure. De temps à autre, voyez plutôt le stress comme une source d’énergie bénéfique qui vous pousse à réagir ou de réfléchir plus vite ou autres. Il est comme un capital que vous pouvez utiliser pour favoriser votre bien être.

Accepter le stress du quotidien

Bref, savoir gérer son stress doit passer par: la prise de conscience de la source du stress, le stress engendré par ces sources, les éventuels résultats de ce stress, le recours aux outils qui permettront de le gérer.

En tout cas, vous devez travailler sur vous-même, pour vous conscientiser de ces conditionnements, et surtout pour avoir le choix de s’en débarrasser. A savoir que la gestion du stress et la prise de conscience de ses conditionnements prennent du temps.

Quelques moyens pour gérer le stress

Le stress agit sur la santé de tout en chacun. Par bonheur, il existe bel et bien des moyens pour gérer le stress, en voici: la relaxation, la méditation, le yoga, le Tai chi chuan, l’art thérapie, le chant, la danse, le sport, les activités manuelles ou hobbies, les soins corporels, la respiration, le sommeil, l’alimentation, l’humour, les croyances (philosophie et religion, les thérapies cognitives), le pardon, le lien social, la psychothérapie, la psychanalyse, les thérapies rapides, la thérapie du groupe, la biologie comportementale, une excellente relation de couple, la gestion du temps, un travail florissant, la pratique de la délégation, une impeccable communication, la pratique de la flexibilité, la médecine … Enfin, la liste n’est pas exhaustive!

Conseils pratiques

Beaucoup de conseils sont disponibles dans tous les articles spécifiques à la gestion du stress. Dans la plupart des cas, ces conseils portent essentiellement sur l’action extérieure, donc faites attention à ne pas croire que vous gérer votre stress alors que vous écartez toutes situations générant du stress.

Etre à l’écoute de son corps et de ses émotions

Mieux vaut agir dès que l’organisme manifeste les premières alertes telles que les crises de maux de tête, le mal-être, la baisse de moral, dans le dessein de ne pas arriver à la phase d’épuisement d’où la survenue de nombreuses maladies .

Pour vous aider, voici plusieurs suggestions pour éviter ces situations de stress.

Pratiquer du sport de temps en temps, avoir du temps libre pour soi, se faire livrer ses courses pour ne pas avoir trop de mouvements, exprimer son ressenti en écrivant son stress noir sur blanc …

Savoir faire une pause pour se retrouver

Limiter voire même esquiver les stress électromagnétiques (téléphone cellulaire, tablettes, …), s’abstenir de l’orgueil qui vous pousse à faire la sourde oreille, d’une sur-activité, d’une image trop positive de soi, de passer la majeur partie de votre temps à vos souris, et de l’exquise tablette de chocolat bien rangée… Ces actions sont appelés actions ponctuelles, elles sont à distinguer des actions de fond.

Identifier la cause du problème

Pour bien éclaircir cette proposition, prenons un exemple précis. En rentrant chez vous le soir, vous vous apercevez que le robinet de la cuisine n’a pas été fermé correctement. L’eau déborde de l’évier, une énorme flaque d’eau s’est répandue par terre. Logiquement votre première réaction serait de fermer le robinet d’abord et non passer une serpillère, n’est ce pas? Vous savez bien que s’attaquer directement à la cause du problème vous requiert moins d’énergie qu’aux conséquences. C’est tout à fait la même chose pour la gestion du stress: attaquez vous en premier à la cause de départ et non aux conséquences.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*